Contact :

Pour toute question que vous ne voulez pas poser sur le blog ou pour une remarque, un commentaire ou n'importe quoi d'autre, n'hésitez pas m'envoyer un mail à : jordan.tresson@gmail.com

Retrouvez moi aussi sur :
- Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?ref=profile&id=1162106233

- Twitter : http://twitter.com/JordanTresson

Pages

mercredi 12 mai 2010

Samedi 01/05, Silverstone, Course 1

Après manger, j'apprends que l'équipe a décidé que je prendrai le départ de cette course et qu'Alex prendrait le départ de celle du lendemain. Ca ne me pose pas vraiment de soucis, j'ai l'habitude maintenant. Qui plus est, c'est un départ lancé, donc c'est pas vraiment stressant et on ne peut pas vraiment se rater.

Juste avant le départ, l'équipe vient me prévenir que la 350Z à mes côtés à un pilote qui est très limite voir dangereux et agressif donc qu'il ne fera rien pour me faciliter la tâche.

La mise en grille et le tour de formation se passent sans soucis. On arrive sur la ligne de départ et les feux passent au vert. Je garde ma position et la 350Z à mes côtés est à l'intérieur pour le 1er virage. Le 1er tour se passe sans soucis et je reste derrière lui. Dès le 2ème tour, dans la nouvelle portion, il fait une grosse erreur et part en tête à queue donc j'ai tout le temps de passer avant qu'il ne reprenne la piste. Au moins, je suis tranquille !
Enfin, tranquille, pas vraiment car la Lotus Two-Eleven derrière moi se fait pressante et essaye de me faire l'intérieur au freinage de Vale, mais je reste côte à côte avec lui et suis à l'intérieur pour le droite de Club.
Après cette attaque, je décide de hausser le rythme et fait le trou donc je suis maintenant, vraiment tranquille.
Dans le tour d'après, une Ginetta est en tête à queue et je le passe aussi. Sauf qu'il est vraiment plus rapide que moi et 3 tours plus tard, il est déjà dans mes rétros et me passe à Stowe (je n'ai pas vraiment cherché à me défendre, cela m'aurait fait perdre plus de temps qu'autre chose sur le peloton).
Je rentre donc aux stands pour laisser le volant à Alex en 11ème position, soit une position de mieux que lors du départ ce qui est une bonne chose.

Alex prend mon relais et remonte aussi fort que possible sur le peloton, mais à 1 tour et demi de la fin, on voit à la télé qu'il est arrêté sur le circuit avec une roue en moins. Et comme une galère n'arrive jamais seul, Lucas rentre aux stands avec une boite de vitesses en miettes et doit abandonner (boite bloquée en 2nde).

En espérant que la course de demain se passe mieux...

1 commentaire:

  1. La roue qui se barre, ça arrive même aux meilleurs, et ce ne sont pas Schumacher et Alonso qui diront le contraire.

    RépondreSupprimer